Les acteurs

Particularisme des Vitarelles : un véritable ancrage professionnel

La particularité de l’association Les P’tits Potes est le choix, fait par ses fondateurs, de mettre l’accent sur un encadrement éducatif diplômé.

En effet, « Vitarelles 1 » offre un encadrement composé de 4 éducateurs de jeunes enfants, 2 auxiliaires de puériculture, 1 puéricultrice, 1 CAP Petite Enfance, renforcé par 7 aides éducatrices en Contrat Unique d’Insertion ou Contrat de Professionnalisation, 1 agent technique et 1 agent d’entretien.

L’équipe de « Vitarelles 2 » est, elle, composée de 7 éducateurs de jeunes enfants (qui se partagent 5 etp), 1 auxiliaire de puériculture, 1 infirmière, 1 CAP Petite Enfance ; elle est renforcée par 7 aides éducatrices en Contrat Unique d’Insertion ou Contrat de Professionnalisation, 1 agent technique et 1 agent d’entretien. Le personnel diplômé dépasse largement les 40% énoncés dans la loi1, ce qui facilite une recherche de qualité dans l’accueil proposé aux enfants et aux familles.

L’équipe éducative est soucieuse de l’accompagnement des enfants au quotidien. Le projet pédagogique a été travaillé par les équipes dans les années 1990, avant la sortie du décret 2000, imposant ensuite un caractère obligatoire à cet outil de travail. En cela, il est un outil qui fait référence chez tous les professionnels, qui est transmis par la direction aux nouveaux arrivants dans l’institution, et soutenu avec conviction au quotidien par le personnel éducatif.

S’inspirant de la pédagogie dite de « Lóczy », du nom d’une pouponnière hongroise créée en 1947 à Budapest, les professionnels ont cherché à adapter ces concepts fondamentaux à l’accueil d’enfants en crèche. Emmi Pikler, pédiatre hongroise et fondatrice de cette pédagogie innovante, décrit ainsi ses objectifs : « Il s’agit de considérer l’enfant comme quelqu’un qui peut influencer les événements, qui établit des relations, comme un vrai partenaire, en tenant compte de ses besoins. L’activité libre contient les conditions nécessaires au processus d’apprentissage. Pour cela la première chose est une relation de confiance entre l’enfant et l’adulte. L’intervention de l’adulte doit être réfléchie car elle peut être une atteinte à l’indépendance de l’enfant et ainsi augmenter sa dépendance2 ».
L’influence de cette méthode est importante dans l’histoire du travail des professionnels aux Vitarelles. Ses principes fondateurs ont été retravaillés et adaptés au mode d’accueil régulier, pour des enfants qui vivent auprès de leurs parents.

Les équipes renforcent leurs expertises durant des réunions de régulation à raison d’une fois par mois dans chaque crèche, avec un psychologue, Monsieur Marrou.

Amélioration des conditions de travail :

En 2010, mise en place de la Convention Collective Nationale, ce qui implique de nombreux avantages pour les salariés : jours de congés supplémentaires, salaires augmentés, la mise en place d’un Comité d’Entreprise, les entretiens annuels… Ce changement a représenté une importante charge financière pour la structure.

Les partenaires financiers des crèches « les Vitarelles » sont :

- La Mairie de Toulouse : subventions d’aides au fonctionnement
- La CAF : versement de la Prestation de Service Unique
- La PMI (service du Conseil Général) : subventions d’investissements pour l’amélioration du cadre de vie, et contrôle annuel de la structure
- La MSA